Grippe A(H1N1) à l’heure des bilans

« Retour aux actualités 20 Mars 2010 - Actualité Grippe A

Grippe A(H1N1) à l’heure des bilans

Vous êtes 78 % à estimer que la grippe A, c’était au final beaucoup de bruit pour rien* ! Et vous n’êtes pas les seuls. Alors que la facture s’allonge, nombreux sont ceux qui s’insurgent contre la politique sanitaire mise en place.

C’est le Journal du dimanche qui a lâché le chiffre le 7 mars : 1,108 milliard d’euros dépensés pour la grippe A. Cette estimation prend en compte les campagnes d’information, les masques, les antiviraux, l’envoi des convocations, les consultations chez les médecins généralistes, le dédommagement aux communes pour l’occupation des salles transformées en centres de vaccination, celui au personnel en charge des vaccinations… et bien sûr les vaccins, premier poste de dépense (370 millions d’euros) malgré l’annulation de 50 millions de doses. Pourtant, et même si l’Académie de médecine a jugé les commandes de vaccins excessives, le gouvernement assume la façon dont la campagne a été menée. Et se félicite d’une couverture vaccinale de 10 %, semblable à celles de nos voisins européens. Là où le Directeur général de la santé, Didier Houssin, aura peut-être plus de fil à retordre, c’est sur « l’affaire Tamiflu », telle que la nomme le Formindep (Pour une formation médicale indépendante). Après avoir adressé à la DGS en décembre dernier une lettre ouverte, cosignée par 1 000 médecins, pour dénoncer la prescription systématique du Tamiflu, leur groupe de travail et de réflexion dénonce aujourd’hui « la gestion scandaleuse par les autorités sanitaires de la dispensation du Tamiflu lors de l’épidémie de grippe A(H1N1) et le fiasco de l’expertise sanitaire. »

Amélie Baumann-Thiriez

Partager avec :

Aucune date pour le moment
Aucun salon, congrès ou journée n'est encore à venir...