Comment réussir sa première embauche ?

Comment réussir sa première embauche ?

Avant d’entamer votre recherche d’emploi, il est important de bien cibler le type de travail qui vous conviendrait le mieux. Demandez-vous au préalable quelles sont les concessions que vous êtes prêt à accepter (trajet, responsabilités, salaire…).

Parmi les sites proposant des offres d’emploi, ceux des grossistes-répartiteurs possèdent une palette plutôt large et fréquemment réactualisée. Citons www.point.ocp.fr, www.cerpfrance.com et www.alliance-healthcare.fr. Vous pouvez également passer par les journaux pharmaceutiques comme Pharma, dont vous pouvez retrouver toutes les offres sur www.pharmasite.fr.
Le bouche à oreille est également un excellent outil. Parlez de vos recherches à vos amis pharmaciens : peut-être auront-ils entendu parler d’une officine qui cherche un assistant et qui n’a pas encore passé d’annonce. Enfin, n’oubliez pas que cette quête fonctionne dans les deux sens : n’hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté et à élaborer des demandes d’emploi. Celles-ci sont gratuites sur les sites concernés. Qui sait, peut-être que votre profil tapera dans l’œil d’un employeur !

Bien répondre à la petite annonce

Si une annonce retient votre attention, prenez le temps de lire les détails et vérifiez que vous correspondez au profil requis. Inutile de postuler si tel n’est pas le cas ; vous ferez perdre du temps à l’employeur et risquez de perdre du temps dans vos recherches. Par exemple, jugez le lieu de l’embauche et évaluez le trajet à accomplir pour vous y rendre. Observez aussi si le titulaire requiert une personne ayant déjà des expériences professionnelles ou s’il souhaite quelqu’un possédant des DU précis. Regardez enfin si la date de début ou la durée d’embauche coïncident avec votre emploi du temps.
Une fois vos annonces sélectionnées, il est temps d’envoyer votre CV et une lettre de motivation aux pharmaciens recruteurs. Dans le cas où vous n’habiteriez pas loin du lieu d’une annonce sélectionnée, pourquoi ne pas apporter ces documents en personne ? Cela vous permettra d’établir un premier contact avec le titulaire.

Le curriculum vitae

Réalisez-le sur ordinateur afin de le présenter de la manière la plus claire et la plus organisée possible. Un bon CV se doit de respecter quatre points :
– refléter fidèlement ce que vous êtes. Inutile d’en rajouter, vous risqueriez de vous faire piéger lors de l’entretien par des questions auxquelles vous ne sauriez pas répondre ;
– être réactualisé et adapté à chaque nouvelle demande ou offre d’emploi ;
– comprendre vos coordonnées complètes pour que l’on puisse vous proposer un rendez-vous ;
– se limiter à l’essentiel : ce qui vous caractérise et donner envie à votre interlocuteur d’en savoir davantage sur vous.
De même, visez la clarté avant tout, la lisibilité optimale. Le difficulté est de donner un maximum d’informations utiles tout en étant synthétique, précis, concis. Le CV ne doit pas résumer toute votre vie mais uniquement présenter les éléments nécessaires au recrutement. Certaines informations seront à développer dans la lettre de motivation ou à présenter lors de l’éventuel entretien.
Vous pouvez organiser votre CV en plusieurs rubriques :
– une partie « Etat civil et coordonnées » : la seule obligation est de donner vos prénom, nom, adresse et téléphone ;
– une partie « Formation » : notez le diplôme le plus élevé obtenu et les autres diplômes d’enseignement supérieur, vos DU, si vous avez passé votre thèse. En revanche, les autres diplômes (brevet, bac…) sont inutiles dans ce type de recherche ;
– une partie « Expériences professionnelles » : il est conseillé de les inscrire par ordre chronologique si vous voulez pouvoir exposer l’évolution de votre parcours professionnel ;
– une partie « Activités extra-professionnelles » : elle n’est pas obligatoire mais si vous pensez qu’elle peut mettre en avant certains de vos atouts (activités de bénévolat par exemple, centres d’intérêt), n’hésitez pas !

La lettre de motivation

Le mieux reste de la rédiger à la main, à moins d’avoir une écriture illisible… Le ton doit être positif et convaincant. Elle s’organise en général en trois temps :
– vous vous présentez brièvement et vous expliquez pourquoi l’offre de cette pharmacie vous intéresse ;
– vous exposez les compétences que vous pensez avoir pour répondre à cette demande, vous précisez en quoi elles correspondent à votre expérience et ce que vous pourriez apporter de nouveau à l’officine. Repérez bien les fonctions du poste proposé pour ne pas en faire trop et paraître prétentieux. Parlez aussi de vos qualités, mais restez bref ;
– vous sollicitez une rencontre. Prenez les devants en indiquant que vous appellerez dans les jours suivants pour convenir d’un rendez-vous. Vous montrerez ainsi votre motivation. Et si la place a été pourvue entre-temps, vous serez fixé par cet appel et pourrez ainsi concentrer vos recherches sur d’autres propositions.
Le jour de l’entretien
Ça y est, vous êtes convoqué. Bravo ! Mais le plus dur commence. Sachez que cette étape capitale se prépare. Pensez par exemple à amener une copie de la petite annonce à laquelle vous postulez, un CV, l’original ou une copie certifiée de votre diplôme de docteur en pharmacie, éventuellement les documents attestant de l’obtention de vos DU et de quoi prendre des notes ainsi qu’un agenda, au cas où un deuxième rendez-vous soit fixé. Paraître organisé ne peut que vous servir.
Etre ponctuel est une autre qualité essentielle. La tenue vestimentaire est, elle aussi, très importante, voire décisive, puisque c’est la première chose que l’on retiendra de vous. Oubliez donc cheveux en pétard, vêtements débraillés, décolletés généreux ou parfums capiteux… Soyez sobre, naturel et souriant. Votre langage doit également être adapté à la circonstance. Enfin, la question de votre rémunération doit évidemment être soulevée durant l’entretien mais développez-la plutôt à un stade avancé de la discussion. Bonne chance !

Marie Simonot, étudiante en pharmacie

Partager avec :